La réforme pénale

Réforme pénale

Intervention de Lucie GUILLON le 11 avril 2014 à l’université d’Angers sur la réforme pénale

Ce colloque sur la réforme pénale était organisé par le groupement étudiant national d’enseignement aux personnes incarcérées (GENEPI) en partenariat avec l’union nationale des étudiants de France (UNEF).

Ils ont invité Lionel ASCENCI, magistrat et maître de conférences, ainsi que Lucie GUILLON, avocate, à présenter les enjeux pratiques de ce projet de réforme pénale.

Lucie GUILLON a pu à cette occasion donner son éclairage personnel sur la réalité du métier d’avocat pénaliste.

S’agissant de la réforme pénale, les échanges ont porté sur l’absence d’efficacité du projet de contrainte pénale sans l’instauration de nouveaux moyens humains, matériels, financiers… les services pénitentiaires d’insertion et de probation (SPIP) étant actuellement surchargés de travail ; approbation quant à la suppression des révocations automatiques de sursis, ce qui permettra une meilleure individualisation de la sanction pénale ; interrogations enfin quant à la suppression des peines-planchers, les magistrats n’hésitant pas en l’état à les écarter quant elles sont jugées excessives.